ACTION SOCIALE: UNE INFIRME SE LÀCHE CONTRE LE DÉPARTEMENT

Mme Mariaman Sylla dirige l’Association guinéenne pour  aux femmes handicapées. En 2018, elle a été la lauréate du Prix Franco-allemand des droits de l’homme chez les handicaps en 2018.  Ce vendredi, l’activiste est revenue les problèmes des personnes infirmes au micro de nos confrères d’Hadafa médias.

Selon cette entrepreneure de saponification, la Guinée serait un mauvais élève dans la prise en charge des personnes de cette catégorie de population. « Les directeurs de l’action sociale savent bien que les personnes handicapées de certains pays de la sous région sont mieux traitées que nous, notamment le Burkina, le Sénégal… ils ont des sièges digne de nom, ils bénéficient de la subvention, leurs présisents des associations ont des moyens de déplacement, ce n’est pas le cas en Guinée », a-t-elle tranché.

A la question de savoir si elle a un message à lancer. « Je lance un appel au pouvoir publique, c’est de venir en aide aux personnes handicapées, nous souffrons beaucoup dans ce pays, aujourd’hui beaucoup d’handicapés sont dans des activités génératrices de revenus, elles sont en train de fournir d’efforts. Et donc je voudrais qu’elles soient accompagnées. La direction nationale de l’action sociale doit prendre beaucoup de disposition afin de remonter l’information auprès de l’autorité compétente pour que cette dernière puisse venir au secours des personnes handicapées. On a besoin d’appui et une réinsertion réelle. Malheureusement aujourd’hui la théorie est plus que la pratique sur le terrain », a-t-elle d’office lâché.
Kataco Dabaga
SHARE