La ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation de la République de Guinée, Docteure Diaka Sidibé, a reçu vendredi 20 janvier, une nouvelle distinction décernée par l’Institut supérieur des mines et de la géologie de Boké (ISMGB), le titre de Docteur Honoris. « À travers ce titre honorifique, je reçois la reconnaissance de toute la communauté universitaire de l’ISMG de Boké pour mes réalisations et ma contribution au rayonnement de l’institut. C’est la plus prestigieuse distinction décernée par une université à une personnalité éminente.

Toute ma gratitude et ma profonde reconnaissance à la nouvelle équipe de l’ISMGB pour ce témoignage qui me touche à plus d’un titre », a dit la ministre.

Mais que savoir de la bénéficiaire ?

Docteure Diaka Sidibé, Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation de la République de Guinée, est Enseignante-Chercheuse au Département des services géologiques de l’Institut Supérieur des Mines et Géologie de Boké (Guinée).

Détentrice d’un Doctorat de 3e cycle en Géologie de l’Université Abdelmalek Essaâdi (Maroc), obtenu en 2012, au terme de 3 ans de recherches axées sur la géologie, l’environnement et les risques naturels hydrologiques entre le Maroc et la Roumanie Docteure Diaka SIDIBÉ a été précédemment Directrice générale de l’Institut supérieur des Mines et Géologie de Boké.

De 2011 à 2013, en tant qu’assistante du Directeur au laboratoire de bâtiments et de travaux publics (GEORET, Maroc), elle accomplit des missions variées d’expertises géologiques, d’études d’impact environnemental et de modélisation 3D.

De retour en Guinée, en 2014, Docteure Diaka SIDIBÉ a occupé simultanément les fonctions de Cheffe de département « Génie civil et géologique » et Directrice du laboratoire universitaire en matériaux et mécanique des sols à l’Université Roi Mohammed VI de Guinée.

Agent actif de l’entrepreneuriat guinéen, en 2016, elle cofonde AGROGUINEELAB, un incubateur d’entreprise agricole où elle occupe les postes de Vice-présidente, et Responsable de la formation.

De 2018 à 2019, Docteure Diaka SIDIBÉ a été Cheffe de département « Enseignement technique et formation professionnelle » au sein de l’Autorité Nationale d’Assurance Qualité (ANAQ)dans l’enseignement, la formation et la recherche.

Sur la même période, elle travaille à la mise en place du Centre Émergent Mines et Société — CEMS, en qualité de Directrice adjointe du projet porté par la Banque Mondiale.

En octobre 2019, alors qu’elle dirige un sujet de recherche post-doctorale « Problématique et portance des sols routiers latéritiques en milieu tropical : Cas de la Guinée » à l’université de Nancy, Docteure Diaka SIDIBÉ devient la première femme Directrice Générale de l’Institut supérieur des Mines et Géologie de Boké, poste qu’elle occupe jusqu’au 26 septembre 2021, date à laquelle, elle est nommée Ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation de la République de Guinée.

Actrice engagée, elle s’investit auprès d’associations œuvrant en faveur de l’éducation, de l’inclusion et de la défense des droits des femmes, elle est également membre de plusieurs associations scientifiques et compte à son actif plusieurs publications et revues.

Elle a été lauréate des oscars de la femme guinéenne en sciences et techniques en 2016, récipiendaire du Prix d’excellence des enseignantes-chercheuses et chercheuses de Guinée en 2017 et meilleur espoir féminin en 2018.

Ce titre de Docteur Honoris que vient de recevoir la ministre Diaka Sidibé est le résultat des nombreuses innovations apportées dans l’enseignement supérieur.

Mobailo Diallo pour billetdujour.com

SHARE