DONKA/HÉMODIALYSE : VOICI POURQUOI LES PATIENTS NE PEUVENT PAS…!

Il convient de rappelle que la prise en charge est supportée par l’Etat guinéen, 25 000 de francs guinéens est tout même demandé aux patients, afin que le Centre puisse supporter certaines  charges, a-t-on appris. 
Mais en dépit de tout, certains patients ont du mal, précise de passage, le Pr Mohamed Lamine Kaba, directeur du Centre national  d’Hémodialyse du CHU de Donka de supporter la facture.
« Ces malades, quand ils arrivent, ils ont déjà dépensé beaucoup d’argents et pire ils n’ont même plus personnes pour les soutenir », a indiqué le Pr Kaba.
Parlant du personnel, le nephrologue a souligné que 70 agents, en grande partie des contractuels s’occupent des malades. Avec des équipements a-t-il dit de dernière génération. « Nous commençons à 4h du matin et nous fermons à minuit. Les urgences tout est assuréés et ne ferment pas, à tout moment quelqu’un a besoin de dialyse. »
Sur la même lancée, le médecin de faire remarquer qu’en réalité, il faudrait trois séances pour chaque patients. « Mais actuellement avec le nombre de patients que nous avons, si nous pratiquons 3 séances pour chaque malade, on ne peut pas dialyser tout le monde. »
Et permettre à chaque patient de bénéficier deux séances d’Hémodialyse par semaine, ils prennent 90 malades par jour.
Smarboy pour Billetdujour.com
SHARE