DR KABA CONDE NOMINE KATALA 224 CATEGORIE PUBLIQUE GRACE SON BILAN PARLANT !

Si sa nature discrète et son métier étique favorisent le fait qu’on ait peu entendu parler de lui, son efficacité au post a attiré la lumière sur lui à travers le KATALA224. Lui, c’est Dr KABA CONDE un gynécologue diplomate, disponible, ouvert d’esprit et à l’écoute de ses patientes.

Au pic de la Quarantaine, Dr Kaba CONDE, est l’administrateur Général de l’hôpital préfectoral de Macenta depuis janvier 2019.

Avec un Doctorat de 3eme cycle en Gynécologie et obstétrique (DES) à l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry, Dr CONDE est ce médecin qui a brillé par la précision de ses interventions et qui a son actif l’encadrement de plusieurs jeunes médecins.

Il doit cette précision à la somme des expériences dans le domaine médical. Car après des années de stage, notre Gynécologue devient Fonctionnaire au service de la maternité du CHU de Donka (Conakry) en 2010. Quatre (4) ans plustard, de par son leadership et son sens de l’honneur, Dr Kaba Condé est affecté à l’hôpital préfectoral de Mandiana comme Chef de service de la maternité. En 2016, il est promu Directeur de l’hôpital préfectoral de Mandiana Cumulativement Directeur Préfectoral de la Santé de Mandiana par intérim  et Coordinateur de toutes les activités de la DPS de Mandiana. Les vigoureuses reformes entreprises à Mandiana lui ont valu une nouvelle promotion le 30 Janvier 2019 comme Directeur de l’hôpital préfectoral de Macenta.

Ces différentes formations et expériences ont fortifié sa maitrise de la gestion d’institutions hospitalière.  L’hôpital préfectoral de Macenta en est l’une des plus parlantes. On peut noter entre autres des grands changements qu’il a apporté :

  • Le renforcement des capacités du personnel de l’hôpital ;
  • L’électrification de l’hôpital ;
  • La Création d’un circuit financier éthique avec un guichet unique de paiement pour toutes les consultations et les achats de produits à la pharmacie ;
  • L’instauration d’une communication interne efficace ;
  • L’uniformisation des tarifs de soin et le respect de la gratuité des soins médicaux pour les femmes enceintes ;
  • L’aménagement de salles et sites d’attentes pour les malades et accompagnateurs (sièges, postes téléviseurs..) ;
  • Le maintien de la propreté au sein de l’hôpital

 Résultat, la ville de Macenta enregistre très peu de cas d’évacuation sur la capitale, et mieux, l’hôpital de Macenta reçoit pour traitement de plus en plus de malades en provenance des préfectures avoisinantes.

Si aujourd’hui, l’hôpital régional de Macenta a un tout autre visage apprécié de tous, on peut dire sans se tromper que le leadership de Dr KABA CONDE y est  pour beaucoup !

SHARE