« EN GUINÉE, LE RATIO DES ENSEIGNANTS DU SUPÉRIEUR DE RANG MAGISTRAL EST LE PLUS BAS » 

984
Cette phrase est du Pr Mamady Kourouma, ancien recteur de l’université général Lansana Conté de Sonfonia, il l’a fait savoir lors d’une conférence de presse à la maison de la presse à Kipé/Ratoma.
L’enseignant a, à cette occasion est revenu sur beaucoup de sujets concernant l’école guinéenne, notamment sur ce qui explique le manque d’enseignants du supérieur de rang magistral. « Le ratio des enseignants du supérieur de rang magistral est le plus bas dans la sous-région, pourtant notre université date depuis 1975 est la plus vieille université de l’Afrique pendant les indépendances », a expliqué le Pr Mamady Kourouma.
Il renchérit que ceux qui les ont enseigné n’avaient que la maîtrise comme diplôme mais qu’ils étaient irréprochables. « Or, on dit aujourd’hui, si tu n’as pas ton doctorat, tu n’as pas ta place à l’université. Ils étaient de très bons enseignants mais les universités n’ont pas pu les conserver. Ils sont partis ailleurs: pourquoi, parce que lorsqu’ils voyaient leurs camarades qui étaient avec eux, qui n’avaient pas le niveaux et devenus des chefs d’entreprises, roulaient dans des voitures, beaucoup d’argent. Ils se sont dit, on perd notre temps à donner des cours à l’université. Vous voyez, c’est ce qui a fait que les universités guinéennes ont perdu leurs personnels enseignants les plus brillants à l’époque », a-t-il précisé.
Pour remerdier à cet de fait, il a indiqué qu’ils sont en train de reconstituer la relève. « On parle de 1000 masters contre 500 mille Ph. Si on parvient à faire ça, on aura un vivier important d’enseignants du supérieur bien formés. On va les lancer dans les processus de recherche, ils vont publier les résultats et crer leurs journaux. C’est tout un processus, ainsi dans sous peu de temps, nous aurons des enseignants du supérieur de très haut niveau », a-t-il souligné.
D’mba pour Billetdujour.com
SHARE