Le président de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG ) et de l’Alliance nationale pour l’alternance et la démocratie (ANAD), Cellou Dalien Dialo , loin du pays a accordé ce lundi 23 janvier, un entretien aux animateurs de  l’émission Mirador de la radio FIM. Pour la circonstance,  plusieurs questions d’actualité notamment l’emprisonnement de Kassory,  Damaro; la CRIEF, le procès des évènements du 28 septembre 2009 bref la gestion du CNRD, … ont été répondues par l’invité. «  Je suis contre toutes les formes de violation de droits de l’homme dans mon pays. C’est pourquoi,  je fustige la longue détention de certains cadres et activistes du pays à la Maison Centrale de Conakry et sans procès», a confié Cellou Dalein.
Répondant à la question de savoir ce qui expliquerait son séjour prolongé à l’extérieur,  le président de l’UFDG a soutenu que le CNRD  s’est ecarté de son engagement des premières heures au pouvoir. « La justice n’est pas encore indépendante et la sécurité laisse à désirer. La procédure liée à ma maison où les présidents  Dadis et Alpha Condé ont reconnu qu’elle a été  acquise légalement,  le CNRD est venu la retirer et démolir sans attendre la suite de ma plainte au tribunal. Un autre problème,  c’est la relance du dossier  Air Guinée… Lorsque que le juge dans sa convocation, dit que c’est moi qui ai perçu le produit de la vente et j’ai corrompu le ministère des Finances pour qu’il privatise Air Guinée, c’est inquiétant », a-t-il noté.
Mobaillo Diallo pour Billetdujour.com 
SHARE