GUINÉE/CNT-CENI: LE REGARD DE GÉRARD ALAIN POSSET

Membre du bureau exécutif du parti politique: Debout La République, DLR 
Gérard Alain Posset a tout autre regard sur la mise en place des organes de la transition. Notamment le Conseil national de la transition, CNT mais également de la Commission électorale nationale indépendante, CENI. 
A l’en croire, à titre personnel, il n’est pas contre la mise en place du Conseil national de la transition. Mais que pour la rédaction de la Loi fondamentale, la Constitution de 2010 pourrait être un bréviaire. « On l’a connait, il y a des points qui sont favorables. Donc en mettant des constitutionnalistes et d’autres spécialistes de domaines différents, je suis sûr en un mois l’affaire est bouclée ».
Parlant de l’Office de gestion des élections, Gérard Alain Posset a laissé entendre qu’une Commission électorale nationale indépendante quelle que soit la dénomination politique ou technique: « tout ça, c’est zéro », a-t-il d’office déclaré.
Poursuivant, il a précisé que les Guinéens doivent se battre pour se débarrasser de la CENI, parce que, a-t-il dit: « Tout ça, c’est source de corruption, de tergiversations et cela empêche d’avancer. »
Que faut-il faire? lui a-t-on demandé.
« C’est de confier la gestion des élections a une structure  qui sera sous tutelle du ministère de l’administration du territoire et de la décentralisation. Avec un cadre juridique très fort, des spécialistes choisis avec des critères bien définis. »
Il reste convaincu et ce, en tant qu’ancien militaire et connaissant un peu la physionomie de légion. « Je pense que le président de la transition le colonel Mamadi Doumbouya ne se laisserait pas voir…. Les élections qui arriveront avec ce régime vont être des élections limpides, pures, honnêttes », a conclu le cadre de DLR.
Richard TAMONÉ pour Billetdujour.com
SHARE