GUINÉE/COMMERCE : LA NOUVELLE MINISTRE MARIAMA CAMARA SE LANCE DE DÉFIS! 

Mercredi, 03 février, Boubacar Barry, Big Up, ministre du Commerce a passé le témoin à Hadja Mariama Camara. Cette dernière a été nommée ministre du Commerce dans le premier gouvernement de la quatrième République. La cérémonie de passation a été présidée par le ministre secrétaire général de la présidence de la République, Naby Youssouf Kiridi Bangoura.
Introduisant la cérémonie, le ministre sortant Boubacar Barry a rappelé certaines de réalisations faites sous ses commandements. « La mise à niveau des statuts et cadres organiques du ministère, le renforcement des capacités de l’Aguipex et de l’ONCQ, la création de la nouvelle le carte biométrique de commerce et de l’opérationnalisation du guichet unique du commerce extérieur. Et, d’un chiffre d’affaire annuel de 260 millions de francs guinéens, les réformes entreprises à l’office national de contrôle de qualité (ONCQ) ont générées pour l’année 2019 près de 3,5 milliards de francs et plus de 4,5 milliards en 2020 malgré la pandémie du COVID-19 », a souligné  le ministre Boubacar Barry.
L’opérationnalisation du guichet unique et les mesures administratives prises à cet effet, poursuit-il ont permis de booster les recettes administratives relatives à la délivrance de demande descriptives d’importation et/ou d’exportation.« En dépit des crises enregistrées,  l’exonération consentie pour les denrées de première nécessité, les recettes sont passées de 38 milliards à 58 milliards de francs guinéens », a expliqué M.Barry.
En réponse, la ministre entrante Hadja Mariama Camara  s’est engagée à poursuivre les actions entamées par son prédécesseur et promet de créer un environnement favorable aux potentiels investisseurs. <|< Ensemble, nous allons travailler et promouvoir des projets et programmes,  développer des partenariats dynamiques, mettre en œuvre les réformes nécessaires pour créer un environnement favorable à tous ceux qui sont désireux de s’investir dans notre pays. Nous comptons également veillez au contrôle des prix, à la disponibilité des denrées de première nécessité sur les marchés et à la qualité des produits destinés à la consommation des populations»,  a confié Hadja Mariama Soguipah.
Mouctar Kalan Diallo pour Billetdujour.com
SHARE