GUINÉE/ÉLECTRICITÉ : LA GESTION DES CENTRALES DE KALOUM 1,2 ET KIPÉ REVIENT A L’EDG

La cérémonie de passation de témoin entre ISTITHMAR-AON et la société de l’Electricité de Guinée, EDG a été présidée ce vendredi par le Premier ministre, chef du Gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana. La rencontre s’est tenue dans la cour de la centrale de Tombo sise à Kaloum. Le président du Conseil d’administration de l’EDG, le ministre d’Etat, Ousmane Bah, la ministre de l’Energie, Bountouraby Yatttara, le personnel de l’EDG et du partenaire AON ont rehaussé par leurs présences ladite cérémonie.

Introduisant les discours, Bangaly Matty, le Directeur général de l’Electricité de Guinée, EDG a réitéré sa ‘’ profonde gratitude’’ à M. le Président de la République, le professeur Alpha Condé pour son soutien indéfectible aux actions pragmatiques de réformes dans le secteur de l’énergie ainsi qu’au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Dr lbrahima Kassory FOFANA, pour sa disponibilité et son engagement.« Après 5 années d’exploitation et de maintenance des centrales thermiques Kaloum 1, 2 et Kipé pour des puissances respectives de 24 MW, 26 MW et 50 MW, c’est une étape  franchie avec ce passage de témoin entre notre partenaire ISTITHMAR-AON et nous en tant qu’ EDG », a précisé M. Matty. Cette nouvelle politique énergétique redynamisée et optimisée poursuit le Directeur général de l’EDG, permettra d’augmenter la capacite de production pour une meilleure desserte en électricité. « Une trentaine de véhicules offertes par le Chef de l’Etat plus ces équipements et installations viennent enrichir le patrimoine de l’EDG. C’est pourquoi, dans notre politique de réduire la subvention de l’Etat guinéen, nous nous engageons à reprendre le relai de l’exploitation desdites centrales conformément au plan stratégique axé sur la réduction de la subvention, la sécurisation de nos recettes et l’engagement des parties prenantes », a-t-il souligné.

Des avantage de cette passation de gestion, M.Bangaly Matty a soutenu que: « Cette démarche aidera une réduction de frais fixes d’environ 32 millions de dollars et à la clé l’emploi d’une soixantaine de personnes qui seront formée et outillée pour assurer l’exploitation de ces centrales », a-t-il expliqué.

Présidant à la remise, le Premier ministre chef du Gouvernement, Dr Ibrahima Kassory Fofana a dit être particulièrement heureux au nom du Président de la République, le professeur Alpha Condé   de présider à cette cérémonie. « Nous tenons à rappeler, il y’a 10 ans, l’électricité était une denrée rare pour les Guinéens. Il me plait de constater aujourd’hui, que la desserte en courant électricité s’est considérablement améliorée. Ces avancées majeures sont confirmées par les dernières données de la Banque mondiale qui indique que sur ces dix années passées, l’accès des populations guinéennes en électricité a doublé. Passant de 27% en 2010 à 44% en 2018 pour se hisser légèrement en deçà   de la moyenne sur les 47 % pour Afrique subsaharienne. Et, vous conviendrez avec moi, que l’expression ‘’wé tè fa’’, en soussous, le courant est venu est presque disparue à Conakry », a-t-il dit. Cependant les défis restent importants, les chemins à parcourir n’ont négligeables, a ajouté le Premier ministre. « Nous continuerons à déployer les moyens nécessaires avec l’appui des partenaires au développement pour l’amélioration des conditions de vie et pour la compétitivité de l’EDG. Cela passera par une gouvernance contraire aux anciennes pratiques. Nous sommes dorénavant heureux de l’équipe actuelle. Elle est capable de relever les défis », a appuyé le chef du Gouvernement. C’est d’ailleurs pour vous encourager à faire mieux, a indiqué Dr Ibrahima Kassory Fofana que le Président, le professeur ALPHA Condé vous a offert une trentaine de véhicules . « J’en appelle à la responsabilité des bénéficiaires pour qu’un programme d’entretien soit régulièrement suivi. En plus de revoir la gestion des recettes. D’autres équipements seront mis à votre disposition. L’idée de cette volonté politique du Chef de l’Etat est d’arriver à créer une entreprise qui marche. EDG coûte chère à la Guinée en termes de subvention. Nous parlons au moins de 350 millions de dollars par an. C’est beaucoup par rapport aux moyens de la Guinée.  Mais le Président Alpha Condé tient à relever le défi de l’électricité en Guinée », a-t-il rassuré.    

 A rappeler que dans son élan de renouveau, EDG SA a déjà réussi la   réalisation de plusieurs chantiers, tous aussi importants, les uns que les autres. Notamment : le renforcement des capacités de production, la rationalisation des dépenses en passant par la diversification des modes de paiement, l’amélioration des conditions de travail des employés à travers des équipements de protection et de travail des agents, …

 Moubaillo Diallo pour Billetdujour.com

SHARE