GUINÉE: LE RPG-AEC AU BORD DE L’IMPLOSION !

Après plus d’une décennie à la tête du pays, l’ex parti politique de la mouvance présidentielle, le RPG-Arc-en-ciel est en train d’enregistrer l’un des pires moments de son histoire. Ce qui ne va pas sans conséquences. A l’image de ses paires de l’opposition qui ont déposé des listes en rang dispersé. C’est le tour du RPG-AEC de montrer des signes de mésententes, deux listes ont été déposées au ministère de l’Administration du territoire et de la décentralisation pour le Conseil national de la transition par ce parti. Le RPG-AEC est-il au bord de l’implosion ?

Le scénario que les cadres de ladite alliance sont en train d’écrire laisse présager beaucoup de choses.

Souleymane Kéïta, l’un des cadres dudit parti estime que la confusion que le bureau politique est en train de vivre est simplement un défaut de communication entre les membres. « Puisque tous les membres du bureau politique ne viennent pas en même temps au siège », a indiqué
l’honorable Souleymane Kéïta.
Parlant du dépôt de la liste pour le Conseil national de la transition, il a ajouté que Souapé Kourouma et un autre cadre de la
direction nationale du parti auraient été mandatés pour participer à la médiation de Dr Ousmane Doré. « Le RPG sur la base des conclusions de la réunion du bureau politique, on devrait donner deux places aux alliés et deux places au RPG, c’est ce qui a été validé et il y a eu un PV (procès-verbal) qui sanctionnait tous les choix. »
« On a été dans une confusion… le lendemain, certains alliés ont estimé que le RPG devrait leur donner plutôt trois places au lieu de deux et que nous, nous devrions prendre une, ce qui ne faisait pas l’unanimité au sein du bureau politique. Cela n’a pas fait l’unanimité et c’est ce qui a amené à cette autre liste, ce que nous déplorons, il faut le reconnaitre. Toujours est-il, il y a une déjà une liste qui a
été déposé de commun accord avec le principe de l’inter alliance qui a été mis en place et nous à l’interne, nous travaillons pour que les uns et les autres gardent profil bas, pour faire en sorte que cette
liste qui a été déposé et qui a retenu l’assentiment de la direction nationale dans une réunion ordinaire soit maintenue. Le reste, c’est un problème interne que nous allons régler », a-t-il dit.
L’ex député de préciser qu’il y a un problème : « on a du mal à comprendre lorsque des membres du bureau sont mandatés par le bureau politique, et que d’autres sortent encore une autre liste ».
Smkaré Yögbö pour Billetdujour.com
SHARE