GUINÉE/ LES BÉBÉS SIAMOIS : UNE AUTRE ANOMALIE DÉTECTÉE !

L’intervention a été une prouesse pour la médecine guinéenne. Avec un plateau technique moins sophistiqué, les praticiens guinéens venus des différentes structures sanitaires de la place ont pu séparer les siamois sans problème. Deux mois après l’intervention, ils sont rassurés de l’évolution psychomotrice des deux bébés siamois en provenance de la préfecture de Faranah. 

Pour le médecin qui a conduit les opérations de séparation, Dr Balla Moussa Touré l’évolution psychomotrice est très satisfaisante. « Vous voyez ces enfants, ils bougent les pieds, ça montre parfaitement que l’intervention a été réussite. Donc nous pensons qu’il n’y aura pas de séquelles sur ces enfants, parce que le gros problème c’était ce côté neurologique », a indiqué le médecin chirurgien.

Sur la même lancée, il a rappelé que les deux enfants sont venus au monde fusionner au niveau postérieur. Donc en les décollant, précise-t-il, cela pouvait créer d’autres problèmes au niveau des nerfs. « On craignait beaucoup pour ça et Dieu merci ça va, il y a une très bonne évolution », a-t-il rassuré.

Il compte les garder encore pour quelques mois dans sa clinique. « Nous pensons qu’il faut encore surveiller ces enfants », a souligné Dr Touré.

Il a par ailleurs laissé entendre une autre anomalie sur les bébés. « Il y a une hernie ombilicale qui ne dérangerait rien dans leur vie, mais on ne sait jamais quand est-ce que cette hernie ombilicale peut s’étrangler une fois de retour du village. Donc je préfère les garder d’abord ici jusqu’à 5 à 6 mois, afin de voir leur évolution et en ce moment, on verra si faut-il fermer la hernie ombilicale ou soit on laisse comme ça », a conclu Dr Balla Moussa Touré.

Théophile  Keita  pour Billetdujour.com

SHARE