GUINÉE/PATRONAT: LA CGE-GUI LANCE SES ACTIVITÉS ET FIXE LE NOUVEAU CAP! 

5245
C’est jeudi 20 mai que les activités  de la Confédération générale des entreprises de Guinée (CGE-GUI) ont été lancées sous la présidence du Premier ministre, Chef du gouvernement, Mohamed  Béavogui. La CGE-GUI est une organisation d’employeurs créée suite à la dissolution des patronats préexistants  qui semblait être  impossible les années antérieures.Aujourd’hui, une chose faite grâce à la volonté du président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya avec l’appui de son ministre  du Commerce, de l’industrie et des petites et moyennes entreprises, Bernard Gomou. Une volonté hautement saluée par le président de la CGE-GUI, Ansoumane Kaba, PDG de la société Guiter SA.
Introduisant les discours, M.Kaba a rappelé que de 2008 à 2022 , les organisations patronales ont été privilégiées au détriment de l’intérêt collectif  du secteur privé qui aurait permis de creuser les sillons de fertilité nécessaire à la prospérité de leurs entreprises gage de la création  de l’emploi et du développement économique et  social de notre Guinée.«Aujourd’hui, cette dynamique d’union a inspiré les organisations patronales de Guinée et facilité l’approche qui nous a permis de porter, sur les fonts baptismaux , un patronat unique, la CGE-GUI», dira-t-il.
Cette dynamique et cette volonté qui sont les nôtre,  d’être un levier très important du développement économique et social de la nation, poursuit M.Kaba, a toutes les chances de prospérer, car les séances de travail que le Président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya plus vous-même (Premier ministre, ndlr)  que vous nous avez fait honneur de nous accorder, nous ont clairement démontré et exprimé votre indubitable volonté de créer les conditions d’un environnement des affaires propices », a-t-il ajouté.
L’institutionnalisation et la reconnaissance de leur confédération par le Gouvernement,  poursuit M.Kaba,
pourrait être un levier déclencheur pour les opérateurs économiques dans l’accompagnement du CNRD et de son Gouvernement au développement dont il aspire.«Donnez-nous s’il vous plait, le cadre institutionnel légal et réglementaire adéquat pour l’épanouissement du secteur privé, et nous vous donnerons beaucoup plus de richesses pour vous aider à réaliser tous vos programmes relatifs aux infrastructures, à l’agriculture, aux mines, à l’éducation, et tant d’autres secteurs pour le bonheur de nos populations,… Nous espérons aussi des emplois  pour nos jeunes, évitant les crises sociales et les traversées mortelles» a-t-il plaidé.
Parlant de ce que projette le nouveau patronat unifié , le 2e vice-président  de la CGE-GUI, Ismaël Keita a noté que son organisation compte achever le processus de mise en place de la gouvernance  générale  de la CGE-GUI qui a démarré  par la désignation du président et sera suivie par l’installation d’un conseil exécutif dont sera issu le bureau du conseil de notre Organisation.«Il sera question de reunir toutes les fédérations membres des secteurs productifs identifiés ainsi que toutes les entreprises qui adhèreront directement  à la CGE-GUI afin qu’elles puissent désigner leurs médiateurs», a souligné M.Keita.
Par ailleurs, le 2e vice-président a rappelé que la vision  de la CGE-GUa est de constituer un levier très important dans la gestion des  projets susceptibles de booster l’emploi productif  et la  sécurité sociale pour toutes les couches des populations de la République de Guinée, de travailler avec les partenaires  sociaux du monde du travail afin d’atteindre dans un avenir proche une trêve sociale conformément aux conventions et codes du travail, plaider en faveur de la traduction en loi les dispositions réglementaires du contenu local et de la gestion des carrières  pour être exigible dans l’élaboration des dossiers d’appels d’offres, identifier les mécanismes les plus  appropriés pour le financement des PME et PMI tout en favorisant l’accès au marché public, élaborer un plan d’action de la réduction  de l’économie informelle , faciliter le rapprochement entre les entreprises guinéennes et celles de la sous région voire de l’internationale dans le but de développer le partenariat bénéfique de nos pays, développer notre économie nationale par la construction d’un secteur économique fort source de création de la richessse et de l’emploi ,…
Procédant au lancement, le Premier ministre, Chef du Gouvernement, Mohamed Béavogui a réaffirmé la volonté et l’engagement du CNRD et le Gouvernement d’accompagner la CGE-GUI.«Nous vivons la concrétisation d’un fait que nous avons tous appelé de nos voeux et qui nous semblait impossible à atteindre. Mais la Guinée, c’est le pays de tous les possibles. Il y a quelques semaines, le Gouvernement de la transition avait réussi à organiser l’élection du bureau de la Chambre du commerce et d’industrie, 18 ans après.  Encore une fois aujourd’hui,  nous sommes heureux de constater que l’intérêt collectif a été privilégié pour l’obtention  de ce grand acquis : l’unification des patronats. Le nouveau visage du patronat  guinéen sous le nom de Confédération générale des entreprises de Guinée est la résultante des efforts des acteurs publics et privés soutenus par la Banque mondiale dans le cadre d’un partenariat fécond visant à faire triompher un ideal de progrès  tant cher au CNRD et au Gouvernement», a-t-il situé.
Le nouvel état d’esprit que vous affichez, a ajouté le PM est un signe positif du processus de refondation de notre pays.
« Il s’inscrit dans la vision partagée du président de la République, Colonel Mamadi Doumbouya qui est de mettre ensemble les Guinéens pour construire un État viable au service de tous. Nous saluons toutes les énergies déployées pour avancer vers l’unité d’action. Nous comptons sur vous pour redynamiser notre économie, créer  des emplois et de la richesse. J’ai pu vous assurer que le CNRD  sous la houlette de son président, Colonel Mamadi Doumbouya tiendra toutes ses promesses pour la réalisation d’une société juste et égalitaire.  Le Gouvernement que je dirige ne ménagera  non plus, aucun effort pour soutenir le plan d’actions de la CGE-GUI qui est en adéquation avec les réformes socio-économiques en faveur d’une Guinée nouvelle  », a conclu le Premier ministre.
Moubaillo Diallo pour Billetdujour.com
SHARE