GUINEE/PROJET PAMORIFE : L’UCEP ACCOMPAGNE LA DGI DANS LA VULGARISATION DU NOUVEAU CODE DES IMPOTS.

4072

L’UCEP à travers le Projet d’Appui à la Mobilisation des Ressources Internes et à
la Formalisation des Entreprises, financé par la BAD accompagne la Direction générale des impôts dans la vulgarisation des nouvelles dispositions du code général des impôts dans le secteur des mines, de la téléphonie, des banques et assurance dans les régions administratives de Boké, Labé, Nzérékoré et dans la Préfecture de Siguiri.
Après la ville de Conakry, la campagne de sensibilisation a démarré à Boké ce lundi 12 septembre 2022 avec la participation du Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Boké, Représentant du Directeur, le Représentant du Préfet, le DG des impôts, ainsi que les cadres de la direction et les représentants de l’UCEP. La campagne sensibilisation et de vulgarisation du code général des impôts qui se déroulera du 12 septembre au 7 octobre 2022 permettra d’outiller 144 cadres dont 64 inspecteurs régionaux des impôts et 80 du secteur Privé.

A l’ouverture des travaux, l’Inspecteur régional des Impôts de Boké, Stephen Soumah, a indiqué que ces assises sont placées sous le signe de la qualification du système fiscal guinéen. Il a souhaité à cet effet, que cette
rencontre permette d’outiller davantage les acteurs qui, selon lui, méritent d’être préparés pour l’accomplissement de leur mission dans la mobilisation des massive des ressources fiscales et budgétaires.
Pour sa part, Mme la représentante de l’Unité de Coordination et d’Exécution de Projets (UCEP), Mme Kéita Aïssatou Bah, spécialiste en Communication auprès de l’UCEP a rappelé que ces ateliers régionaux s’inscrivent en droite ligne de la feuille de route du Gouvernement guinéen avec à sa tête, le Colonel Mamadi Doumbouya qui ambitionne de faire de la Guinée un Pays émergent avec des réformes innovantes parmi lesquelles,
l’interopérabilité des régies de recettes, des douanes et des impôts. Des réformes et actions qui prévoient ajoutera-t-elle, la digitalisation des procédures fiscales et douanières pour permettre de mobiliser et de  sécuriser les ressources internes.
Mme Keita a, par ailleurs, remercié la BAD qui, à travers le Projet d’Appui à la Mobilisation des ressources internes et à la Formalisation des Entreprises (PAMORIFE) accompagne le Gouvernement guinéen dans la mise en œuvre des réformes et surtout, dans  l’organisation de ces ateliers régionaux d’information, de vulgarisation du nouveau Code général des Impôts.
La Direction Générale des Impôts (DGI), en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD) et l’Unité de Coordination et d’Exécution de Projets (UCEP), ont lancé le lundi, 12 septembre 2022, à Boké, un atelier de sensibilisation, d’information et de vulgarisation du nouveau Code Général des Impôts. La rencontre mobilise les représentants des banques, mines, téléphonie mobile, inspecteurs et directeurs préfectoraux des Impôts.
A l’ouverture des travaux, l’Inspecteur régional des Impôts de Boké, Stephen Soumah, a indiqué que ces assises sont placées sous le signe de la qualification du système fiscal guinéen. Il a souhaité à cet effet, que cette rencontre permette d’outiller davantage les acteurs qui, selon lui, méritent d’être préparés pour l’accomplissement de leur mission dans la mobilisation des massive des ressources fiscales et budgétaires.
Pour sa part, Mme la représentante de l’Unité de Coordination et d’Exécution de Projets (UCEP), Mme Kéita Aïssatou Bah, spécialiste en Communication auprès de l’UCEP a rappelé que ces ateliers régionaux s’inscrivent en droite ligne de la feuille de route du Gouvernement guinéen avec à sa tête, le Colonel Mamadi Doumbouya qui ambitionne de faire de la Guinée un Pays émergent avec des réformes innovantes parmi lesquelles,
l’interopérabilité des régies de recettes, des douanes et des impôts. Des réformes et actions qui prévoient ajoutera-t-elle, la digitalisation des procédures fiscales et douanières pour permettre de mobiliser et de  sécuriser les ressources internes.


Mme Keita a, par ailleurs, remercié la BAD qui, à travers le Projet d’Appui à la Mobilisation des ressources internes et à la Formalisation des Entreprises (PAMORIFE) accompagne le Gouvernement guinéen dans la mise en œuvre des réformes et surtout, dans  l’organisation de ces ateliers régionaux d’information, de vulgarisation du nouveau Code général des Impôts.
De son côté, le Directeur Général des Impôts (DGI), Mory Camara a affirmé que « l’Administration fiscale guinéenne doit devenir une organisation au sein de laquelle, le professionnalisme rime avec efficacité et modernité.
Ainsi, tout en continuant de jouer son rôle traditionnel, qui consiste à assurer l’égalité des citoyens devant l’impôt, la Direction Générale des Impôts devient une Administration de service de référence.
Selon M. Camara, depuis le 1er janvier 2022, un important document est entré en vigueur. Le nouveau Code Général des Impôts (CGI en abrégé) est une révision complète de la fiscalité intérieure. En plus de clarifier le cadre juridique et fiscal, le Code Général dans sa nouvelle version offre des garanties aux Ouvrant les travaux, le Directeur de Cabinet du Gouvernorat de Boké, ElHadj Tidiane Soumah a insisté sur l’importance des thèmes à aborder , soulignant l’intérêt pour notre pays de se doter des dispositifs fiscaux à la hauteur des enjeux de la mondialisation, si nous voulons que la fiscalité demeure le principal vecteur de développement socio-économique ».
Selon lui, la présente rencontre offre de nombreuses opportunités aux acteurs
de s’approprier des nouvelles dispositions du Code général des Impôts pour une
meilleure application de la législation fiscale et une meilleure politique de promotion du civisme fiscal en vue d’une sécurisation des recettes contribuables… »
Malgré le potentiel très important de ressources fiscales disponibles, ajoutera-t-il, le taux de pression fiscale reste faible, moins de 14% en République de Guinée. Et de préciser que la mobilisation des ressources intérieures est une condition préalable au développement économique.
Le PAMORIFE, vise à dynamiser la politique de mobilisation de ressources internes et de formalisation des entreprises étatiques. Le projet est exécuté par l’Unité de Coordination et d’exécution des projets (UCEP) placée sous la tutelle du Ministère de l’Economie des Finances et du Plan.

Binta Wann pour Billetdujour.com

SHARE