GUINÉE/TOURISME: LE PROGRAMME NATIONAL D’ASSAINISSEMENT DES PLAGES LANCÉ !

8589
Ce samedi 7 mai , une journée citoyenne de nettoyage de la plage de Bénarès sise à Yimbaya dans le la commune de Matoto  a été organisée. Placée sous le thème : « Le tourisme, c’est aussi nos plages propres « , l’initiative se situe dans la réalisation du programme national d’assainissement des plages de la République de Guinée à travers l’Office national du tourisme ( ONT) en collaboration avec I’ONG Destin en main.
Pour la circonstance, le Directeur exécutif de l’ONG Destin en main, Baillo Barry a rappelé que sa structure  panafricaine de défense des droits des peuples évolue dans le domaine de l’environnement dépuis plus d’une dizaine d’années.«  Nous avons été sollicités par l’Office national du tourisme pour ce programme national d’assainissement des plages.C’est une convention en cours de réalisation.  Aujourd’hui, c’est le lancement officiel des activités. Et, le choix de cette plage se justifie par sa potentialité et sa capacité  de recevoir plus de citoyens. Pour  cette journée , il y a plus de 1000 jeunes  mobilisés », a-t-il expliqué.
Après ce lancement poursuit-il, il est prévu d’organiser les jeunes au niveau de chaque plage, les former, les outiller et les suivre par rapport à l’assainissement quotidien de ces plages et éventuellement dans l’aménagement des sites.«Avec l’avènement du Comité national du rassemblement pour le développement ( CNRD), le président de la République Colonel Mamadi Doumbouya a inscrit la gestion des déchets et l’assainissement  dans ses priorités. Nous cherchons à mettre celà en pratiques avec  les autorités locales, nos partenaires ONGs locales, Enabel à travers son  projet Sanita ville propre, la Fondation  KPC  mais également les entreprises de recyclage, de transport et transformation des déchets , la Fédération guinéenne de volley ball,…», a signifié Baillo Barry.
Le tri direct des ordures a soutenu le Directeur exécutif de l’ONG Destin en main permet de transformer les sachets plastiques, le fer en aluminium, de récupérer les déchets pour l’engrais et ceux pour le recyclage se retrouveront à la décharge. «Cette dynamique est aussi d’inculquer ce comportement de tri direct de déchets. Après ici, nous poserons des poubelles devant chaque baraque afin qu’on ne retrouve plus les déchets sur le sol », a t-il promu.
Intervenant , le maire de la commune de Matoto, Mamadouba Toss Camara a indiqué  cette action est une première du genre dans sa circonscription.«C’est une chose qu’il faut saluer vu que Benarès est une vitrine touristique dans la zone spéciale de Conakry. c’est une berge qu’il faut protéger, chacun doit y penser pour son assainissement. C’est  pourquoi , je lance un appel aux jeunes à plus de responsabilité pour  la reussite  de ce projet», a formulé le maire de Matoto.
Procédant au lancement des activités, la Directrice générale de l’Office national du tourisme (ONT) , Madame Camara Kadé a noté  qu’elle dirige un organisme gouvernemental chargé  de faire la promotion du tourisme en Guinée. «Nous ne pouvons pas faire la promotion de secteur avec des espaces qui ne sont pas propres,  sains. C’est dans cette dynamique  que nous  lançons ce un programme national d’assainissement des plages de Conakry et éventuellement à l’intérieur du pays. Nous avons choisi  Bénarès comme projet pilote pour  commencer nos activités mais aussi mettre en place un programme afin de pérenniser cela en collaboration avec les jeunes de la plage, la mairie de Matoto, et l’ONG destin en main qui nous  accompagne », a-t-elle dit.
Faisant une projection, la Directrice générale de l’ONT  a signifié  que ce programme ambitionne  faire des plages des sites touristiques digne de nom qui commence par l’assainissement suivi de l’aménagement .« La prochaine  étape  sera  de mettre un programme  pour pérenniser les activités sur cette plage ensuite  aller  sur les autres», a-t-elle conclu.
Selon les initiateurs de ce programme, il est prévu chaque week-end  d’organiser dans l’une des plages cette activité citoyenne appelée  Samedi d’assainissement.
Oumar  Diallo pour Billetdujour.com
SHARE