GUINÉE/TRANSITION 3 ANS: LES RAISONS DU REJET DE LA CEDEAO?

4637
Ghana's President Nana Akufo-Addo speaks to members of the media as Ivory Coast's President Alassane Ouattara, and Guinea's Special forces commander Mamady Doumbouya, who ousted President Alpha Conde, stand next to him after their meeting to discuss ways to return Guinea to constitutional order, in Conakry, Guinea, September 17, 2021. REUTERS/ Souleymane Camara
Le président de la Commission de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, CEDEAO, Jean Claude Kassi Brou n’a pas pris de gants pour faire savoir aux mutins qui ont délogé l’opposant historique, Alpha Condé du palais Sekhoutoureya, le 5 septembre dernier pour rejeter les 3 ans proposés pour le Comité national pour le rassemblement et le développement, CNRD comme durée de la transition en Guinée.
Ce n’est pas un mandat électif, a fait remarquer le président de la Commission de la CEDEAO…. « Un coup d’Etat militaire qui s’apparente à un mandat électif, ça pose un problème », a d’office laissé entendre.
J.C. Kassi Brou de préciser qu’une transition n’est pas faite pour les réformes. « Une transition, c’est de faire en sorte qu’il y ait une élection crédible. Qui soit une élection acceptée par toutes les parties pour qu’il y ait consensus et la paix. C’est ça l’objectif principal d’une transition. »
Avant de conclure qu’aucune transition n’a pas de légitimité de faire des réformes qui doivent être faites par un gouvernement issu du peuple.
Tôbôl pour Billetdujour.com
SHARE