Le Directeur général du Patrimoine Bâti Public, Mohamed Doussou Traoré à l’occasion d’une conférence de presse, a annoncé devant la presse que le célèbre artiste guitariste Sékou Diabaté, de son nom complet Sékouba Diabaté du groupe Bembeya a bénéficié de deux indemnisations de la part des anciens présidents Ahmed Sékou Touré et Lansana Conté.

Après cette sortie, le guitariste du groupe Bembeya  a répondu le DG du patrimoine Bâti public dans l’émission « Face à l’opinion » de la radio continentale FM. Au cours de son intervention, il a catégoriquement démenti cette allégation et a lancé à M. Traoré, un défi de montrer les documents y afférents.« C’est le président Ahmed Sékou Touré qui nous a dit de bien se préparer pour accueillir la conférence de l’OUA pour que les hôtes s’amusent bien. Il a promis après la conférence de l’OUA en Guinée, qu’il fera quelque chose pour tous les artistes et les sportifs qui ont fait la fierté de la Guinée et ça serait un exemple pour toute l’Afrique. Malheureusement, le président Ahmed Sékou Touré est décédé avant la conférence de l’OUA. C’est pourquoi,.nous sommes malheureux aujourd’hui. Si Dieu nous avait donné la chance que l’OUA se tient à sa présence, le DG du Patrimoine Bâti Public n’allait pas se foutre de nous ? D’ailleurs, personne n’allait se foutre de nous et on allait être dans les meilleures conditions sur toute l’Afrique », a-t-il estimé Sékou Bembeya Diabaté.

Parlant toujours de cette sortie du DG du patrimoine Bâti public , le guitariste n’est pas allé au dos de la cuillère, il a rejeté cette accusation. « Ce qu’on vous a dit, c’est archi-faux, il n’a qu’à faire sortir les documents où on a signé parce que quand on te dédommage, tu dois signer . En dehors de ça, nous on a continué à payer au service de logement, même tout récemment quand mon ministre (Alpha Soumah, Ndlr) est venu chez moi à cette occasion. Il m’a dit de ne plus parler aux médias, c’est pourquoi, je ne parlais pas parce que je lui dois ce respect-là. Mais comme c’est une accusation, c’est pourquoi, je parle maintenant. Dites-lui, il n’a qu’à sortir les documents là où nous avons signé qu’on est dédommagé ». Et d’ajouter : « j’ai un autre document par rapport aux quatre dancings qu’on avait donné aux quatre orchestres nationaux à savoir : le Horoya Band, Kèlèti, le Bembeya Jazz et Balla et ses Baladins », a-t-il ajouté.

A en croire Sékou Bembeya Diabaté, le feu général Lansana Conté est venu appuyer ce que le feu Ahmed Sékou Touré leur a donné.« Quand le général Lansana Conté est venu, lui aussi, il a confirmé à travers une lettre.  J’ai ce document là jusqu’à présent. Mais dire qu’ on a été dédommagé, je n’ai pas ce document. Le général Lansana Conté a renforcé ce que le feu Ahmed Sékou Touré nous a donné. Dites au directeur général du Patrimoine Bâti Public de  présenter les preuves », a-t-il confié.

Malgré qu’il vient de bénéficier une maison de la part d’un opérateur économique, il se dit préoccuper de la situation des familles de ses collègues musiciens. « Je suis dans la même situation que la famille de mes collègues décédés, ce n’est pas parce qu’on m’a offert une maison cela n’a rien avoir avec la situation. C’est un privé qui m’a donné ce bâtiment et je ne sais pas  c’est qui pour le moment ».

Mobaillo Diallo pour Billetdujour.com 

SHARE