JOURNÉE MONDIALE DE LA PHOTOGRAPHIE: L’ONACIG  VEUT MONTRER UNE AUTRE IMAGE DE LA GUINÉE

4605
A l’occasion de  la célébration de la Journée mondiale de la photographie  le directeur Général de l’Office National de  la Cinématographie, de la Videographie et de la Photographie de Guinée, a animé une conférence de presse, le vendredi 19 août 2022. Plusieurs thématiques ont été abordées au cours de cette rencontre. Il s’agit entres autres de la présentation du projet « Guinée en images », de l’exposition photos-vente « Conakry vue par les photographes de Guinée », le lancement à l’appel à la candidature pour la formation en photographie-publicitaire et lancement « Basse côte vue par les photographes de Guinée ».
La cérémonie s’est tenue dans la salle de conférence de PONACIG en présence des cadres du département de la culture, des partenaires ainsi que plusieurs personnalités invitées. On notait également la présence de l’Union des photographes professionnels Guinée représentée par son président, Lamine Sylla.
Pour la circonstance, le directeur général de l’ONACIG, Noël Lamah est revenu sur les orientations qui visent à faire la promotion de la photographie en Guinée. A cet effet, plusieurs projets sont prévus par la direction générale.
 Le directeur général de l’ONACIG et son équipe sur appui des partenaires comptent faire également un appel à la candidature pour la formation de 15 photographes- publicitaires. »Tous les candidats (es) désireux de participer à cette formation sont priés de se diriger sur la plateforme de l’ONACIG pour postuler. Et c’est parmi ces postulants que le formateur choisira les 15 qui doivent participer à la formation selon des critères qui seront imposés par lui », dira M. Lamah.
La réalisation, dit-il, de ces projets vont permettre de changer la perception sur les images qu’ils ont sur la Guinée. » Puisqu’à présent, dès qu’on clique sur un moteur de recherches,  les images de la Guinée  qu’on y trouvent sont relatives aux violences. Raison pour laquelle photographes à l’occident nous avons jugé nécessaire de Donc, pour relever ce défi, on profiter de cette occasion pour doit accepter de se former et à se réglementer afin de répondre montrer la Guinée autrement efficacement aux attentes des aux yeux du monde entier, a populations », a-t-il dit.
Au nom des partenaires, Djiba Kourouma d’Enabel a exprimé l’engagement de sa structure à appuyer l’ONACIG dans ses démarches qui concourent à faire la promotion du métier de la photographie fant sur le plan institutionnel et financier.
Le président de l’Union des photographes professionnels de Guinée,  Lamine Sylla a invité ses paires à se former. Car, pour lui, seule la formation pourra leur permettre de relever le défi face à la pléthore des appareils smartphones. » Les téléphones et les smartphones viennent tous de l’occident, mais il y a des photographes à l’occident. Donc, pour relever ce défi, on doit accepter de se former et à se réglementer afin de répondre efficacement aux attentes des populations « , a-t-il soutenu.
Pour sa part, le conseiller du ministre de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, Ansoumane Djessira Condé, a remercié et félicité les partenaires qui se sont associés à l’ONACIG pour la tenue de cette journée. Car, pour lui, cela montre suffisamment l’attention que ces partenaires ont pour les photographes guinéens. C’est dans cet esprit qu’il a invité la Direction Générale de multiplier ses pas en organisant des séries de photographes professionnels à l’intention des principaux concernés Cela, pour leur permettre d’être plus responsables dans la pratique du métier.
Amirou Diallo pour Billetdujour.com 
SHARE