KINKELIBA, BISSAP…LA SOLUTION CONTRE L’HYPERTENSION

5273

Combretum micranthum (connu sous le nom de Kinkeliba) et Hibiscus sabdariffa (connu sous le nom de Bissap ou Karkadé) sont deux plantes utilisées dans la préparation de boissons populaires en Afrique de l’Ouest. Et aux dernières nouvelles, elles peuvent aussi traiter l’hypertension artérielle.

C’est une des pathologies les plus fréquentes en Afrique, où la moitié des adultes seraient hypertendus. Une mauvaise nouvelle, quand on sait que l’hypertension artérielle (HTA) représente un risque majeur d’accident cardiovasculaire. Si les troubles de la vue, les palpitations et les vertiges sont d’éventuels signes d’hypertension, cette maladie généralement silencieuse passe souvent inaperçue. Et le traitement de l’HTA est assez « lourd », ce qui constitue un obstacle pour les malades dans les quatre coins du continent.

Mais aux dernières nouvelles, des produits locaux permettent de traiter cette pathologie. Le bissap et le kinkeliba sont aussi efficaces que le traitement conventionnel contre l’HTA. C’est ce qui ressort d’une étude menée par l’unité Médecines de la Fondation suisse Antenna à Saint-Louis, au Sénégal.

Un thé contre l’hypertension

Les médecins, professeurs et doctorants de l’Université de Saint-Louis ainsi que les volontaires de la fondation ont révélé que la consommation du Combretum (kinkeliba) et/ou l’Hibiscus (bissap) était associée à une réduction de la pression artérielle similaire à celle obtenue avec un traitement de référence. Selon les auteurs de cette étude, ces deux plantes peuvent être consommées sous forme de comprimés ou de décoctions.

 

« L’utilisation adéquate de l’une ou l’autre de ces plantes pour l’hypertension pourrait contribuer à améliorer la santé dans de nombreux pays », expliquent les auteur de cette étude, dont les résultats ont été publiés dans les prestigieuses revues Journal of Human Hypertension et Nature. Entre bissap et kinkeliba, il va donc falloir choisir rapidement votre remède !

Source: allodocteurssafrica

SHARE