MOZAMBIQUE/CHAMPIONNAT D’AFRIQUE BOXE: FEGUIBOXE ENTAME LES TESTS MATCHS

9576
Ils l’ont entamé ce vendredi 5 août au Palais des sports situé dans l’enceinte du stade 28 Septembre, commune de Dixinn. Le bureau exécutif de la Fédération guinéenne de boxe (FEGUIBOXE) entend par des séances de tests matchs mettre au top ses athlètes devant prendre part à ladite messe continentale qui aura lieu à Maputo en Mozambique. 
Notre reporter a assisté à ce premier test de match. « Ces boxeurs sont en préparation pour assister au championnat d’Afrique prévu du 9 au 18 septembre 2022, à Maputu en Mozambique », a indiqué le président de la Fédération guinéenne de boxe (FEGUIBOXE), Alpha Amadou Baldé.
Il ajoute, qu’en dépit desdits préparatifs, leur principale priorité reste la qualification aux Jeux olympiques de Paris 2024. « Mais d’ici là, nous avons pas mal d’activités que nous sommes en train d’organiser pour mettre les boxeurs au plus haut niveau, notamment le boxing day prévu pour le 27 août 2022. Cela, en prélude de la célébration de la Journée mondiale de boxe. Pour le président de FEGUIBOXE , ce jour, toutes les Fédérations nationales de boxe affiliées à la Fédération internationale de boxe fêteront cet événement.
L’autre préoccupation qui lui a été demandée est celle de savoir ce qui a changé depuis qu’il a été porté à la tête de FEGUIBOXE. Il a commencé par faire remarquer que le changement est facile dans l’union. « Il faut faire table rase de ce qui est passé et réunir tout le monde  autour de la boxe guinéenne. Il est question de la Guinée. Ce n’est pas une  question d’égo, ou de personne, ensemble rien ne sera compliqué. Avec la volonté affichée des autorités actuelles notamment le ministre qui est d’ailleurs un ancien champion de boxe, l’accompagnement du Comité national olympique, la Confédération internationale, et l’union aussi autour de la boxe au bénéfique des boxeurs, cela va nous conduire vers le succès forcément », a-t-il déclaré.
Interrogé sur le championnat national, il a souligné que la nouvelle équipe dirigeante envisage  l’organiser à ciel ouvert afin de pouvoir mobiliser plus de monde et de partenaires, mais à cause de la saison pluvieuse, le projet a été repoussé dans l’intervalle de septembre-octobre.
Concernant le nombre de clubs dont sa fédération regorge, de répondre qu’elle possède 17 clubs et une Ligue. « C’est très regrettable, on n’avait pas pensé auparavant de décentraliser la boxe à l’intérieur du pays, afin de pouvoir développer cette discipline dans les régions », a-t-il précisé.
Vous manquez criardement d’installations sportives: « vous voyez les installations sur lesquelles nous sommes en train de travailler. Nous avons en perspective d’élargir ces installations… », a-t-il dit.
Que retenir lui a-t-on posé en dernier ressort? « Retenez que la boxe est dans de bonnes mains, qu’il y a la volonté manifeste de restructurer la boxe, de vendre son image et de mettre l’intérêt des athlètes et de la nation devant nos volontés et nos intérêts personnels. »
Mobaillo Diallo pour Billetdujour.com 
SHARE