Le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation, Mory Condé est revenu sur les raisons qui l’auraient poussé à procéder aux limogeage de certaines administrateurs territoriaux des préfectures de Siguiri et de Mandiana dans la région administrative de la Haute Guinée. 

A l’en croire, il aurait réquisitionné les forces de défense et de sécurité pour intervenir dans la zone des deux préfectures, afin, précise-t-il, de mettre hors d’état de nuire tous les exploitants illégaux qui ont en train de détruire l’écosystème et exploitent illégalement les ressources de ces deux préfectures. « C’est à la suite de cela que les forces de défense et de sécurité ont engagé une croisade dans ces localités et elles ont mis main sur plusieurs machines et continuent à récupérer d’autres cachées dans la brousse », déclare le ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation.

Pour Mory Condé le principe est clair: « En attendant la finalisation des enquêtes, partout où les forces de défense et de sécurité découvriraient des machines, l’administrateur territorial ou autorité locale de cette localité sera purement et simplement démis de ses fonctions. Parce qu’on ne peut comprendre que les gens soient des représentants de l’Etat dans les circonscriptions territoriales et qu’il y ait du n’importe quoi dans leurs localités et n’agissent pas même, ne serait-ce qu’un simple courrier pour informer leur hiérarchie. Ils n’ont pas fait et ils n’ont engagé aucune action contre cet état de fait, au contraire certains auraient même favoriser ce travail », déplore le ministre Condé.
Pakata Digawé pour Billetdujour.com
SHARE