VOICI LES CONSTATS DU CNRD SUR LA LOI DE FINANCES RECTIFICATIVE 𝟮𝟬𝟮𝟭

Le comité National du Rassemblement pour le Développement CNRD a conjointement animé avec le pôle financier ce samedi, un point de presse sur la Loi de Finances Rectificative 2021. C’était 𝗽𝗿é𝘀𝗶𝗱é 𝗽𝗮𝗿 𝗹𝗲 𝗖𝗼𝗹𝗼𝗻𝗲𝗹 𝗔𝗺𝗮𝗿𝗮 𝗖𝗮𝗺𝗮𝗿𝗮, 𝗠𝗶𝗻𝗶𝘀𝘁𝗿𝗲 𝘀é𝗰𝗿𝗲𝘁𝗮𝗶𝗿𝗲 𝗴é𝗻é𝗿𝗮𝗹 à 𝗹𝗮 𝗣𝗿é𝘀𝗶𝗱𝗲𝗻𝗰𝗲.
𝗡𝗼𝘂𝘀 𝘃𝗼𝘂𝘀 𝗶𝗻𝘃𝗶𝘁𝗼𝗻𝘀 𝗮̀ 𝗹𝗶𝗿𝗲 𝗹’𝗶𝗻𝘁𝗲́𝗴𝗿𝗮𝗹𝗶𝘁𝗲́ 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝗻𝘁𝗲𝗻𝘂 𝗱𝘂 𝗰𝗼𝗺𝗺𝘂𝗻𝗶𝗾𝘂𝗲́.
Le 18 septembre 2021, le Comité National du Rassemblement pour le Développement (CNRD) a reçu du Secrétariat Général de l’Assemblé Nationale, la Loi de Finances Rectificative 2021. Après analyse, il ressort une hausse globale des dépenses qui suscite des interrogations.
Au regard de cette situation, le CNRD constate ce qui suit :
L’inexistence de mécanisme fiable de contrôle sur les dépenses effectivement réalisables ;
L’absence de support expliquant certaines hausses de dépenses dans les Institutions et départements ministériels concernés ;
Le manque de rigueur dans la répartition des dépenses publiques ;
L’insuffisance d’outil de planification des recettes mobilisables ;
L’insuffisance de mécanisme de contrôle de la mobilisation et de la sécurisation des recettes ;
La mauvaise répartition des dépenses budgétaires sans prise en compte de l’orthodoxie financière.
A cela s’ajoutent des prévisions de dépenses pour des structures quasi inexistantes ou non actives à savoir la CENI, le Haut conseil des collectivités, la Haute Cour de Justice, etc….
Le Comité National de Rassemblement pour le Développement (CNRD) fidèle à son engagement de refondation de l’Etat et de moralisation de la vie publique a promulgué la loi de finances rectificative adoptée par l’ancienne Assemblée Nationale en vue de maintenir la légalité budgétaire et a exigé ce qui suit :
➢ 𝐋𝐞 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐞𝐜𝐭 𝐬𝐜𝐫𝐮𝐩𝐮𝐥𝐞𝐮𝐱 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐢𝐬𝐩𝐨𝐬𝐢𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐥𝐨𝐢 𝐨𝐫𝐠𝐚𝐧𝐢𝐪𝐮𝐞 𝐫𝐞𝐥𝐚𝐭𝐢𝐯𝐞 𝐚𝐮𝐱 𝐥𝐨𝐢𝐬 𝐝𝐞 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐧𝐨𝐭𝐚𝐦𝐦𝐞𝐧𝐭, 𝐞𝐧 𝐬𝐞𝐬 𝐚𝐫𝐭𝐢𝐜𝐥𝐞𝐬 𝟐𝟓 𝐞𝐭 𝟐𝟖 ;
➢ 𝐋𝐞𝐬 𝐝𝐞́𝐩𝐞𝐧𝐬𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐩𝐞𝐫𝐬𝐨𝐧𝐧𝐞𝐥𝐬 𝐩𝐨𝐮𝐫 𝐭𝐨𝐮𝐭𝐞𝐬 𝐈𝐧𝐬𝐭𝐢𝐭𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐑𝐞́𝐩𝐮𝐛𝐥𝐢𝐜𝐚𝐢𝐧𝐞𝐬 𝐞𝐭 𝐥𝐞𝐬 𝐃𝐞́𝐩𝐚𝐫𝐭𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭𝐬 𝐌𝐢𝐧𝐢𝐬𝐭𝐞́𝐫𝐢𝐞𝐥𝐬 𝐬𝐨𝐧𝐭 𝐫𝐞𝐧𝐯𝐨𝐲𝐞́𝐬 𝐚𝐮𝐱 𝐜𝐫𝐞́𝐝𝐢𝐭𝐬 𝐜𝐨𝐫𝐫𝐞𝐬𝐩𝐨𝐧𝐝𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐟𝐢𝐠𝐮𝐫𝐚𝐧𝐭 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐥𝐚 𝐥𝐨𝐢 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐢𝐧𝐢𝐭𝐢𝐚𝐥𝐞, 𝐞𝐱𝐞𝐫𝐜𝐢𝐜𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟏 ;
➢ 𝐋𝐚 𝐬𝐨𝐮𝐦𝐢𝐬𝐬𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐦𝐚𝐧𝐝𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐝𝐞́𝐜𝐚𝐢𝐬𝐬𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭 𝐚̀ 𝐮𝐧𝐞 𝐚𝐧𝐚𝐥𝐲𝐬𝐞 𝐞𝐭 𝐯𝐚𝐥𝐢𝐝𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 ;
➢ 𝐋𝐚 𝐩𝐫𝐨𝐝𝐮𝐜𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐫𝐚𝐩𝐩𝐨𝐫𝐭𝐬 𝐝𝐞 𝐥’𝐞𝐧𝐬𝐞𝐦𝐛𝐥𝐞 𝐝𝐞𝐬 𝐨𝐩𝐞́𝐫𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧𝐬 𝐞𝐟𝐟𝐞𝐜𝐭𝐮𝐞́𝐞𝐬 𝐝𝐞 𝐟𝐚𝐜̧𝐨𝐧 𝐦𝐞𝐧𝐬𝐮𝐞𝐥𝐥𝐞 ;
➢ 𝐋’𝐞𝐱𝐞́𝐜𝐮𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐥𝐨𝐢 𝐝𝐞𝐬 𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐜𝐭𝐢𝐟𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐯𝐞𝐬 𝟐𝟎𝟐𝟏 𝐝𝐞 𝐟𝐚𝐜̧𝐨𝐧 𝐢𝐧𝐭𝐞́𝐠𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐚𝐧𝐬 𝐬𝐨𝐧 𝐯𝐨𝐥𝐞𝐭 𝐫𝐞𝐜𝐞𝐭𝐭𝐞 ;
Les Chefs de Division Administrative et Financière des départements ministériels et des Établissements Publics à caractère administratif ont été invité au strict respect des mesures ci-dessus.
Le Comité National de Rassemblement pour le Développement (CNRD) réitère son engagement de moraliser la gestion publique et appelle chacun aux devoirs patriotiques.
Cette loi des finances soulève assez d’interrogations car les lignes budgétaires allouées aux dépenses de la Présidence de la République, à l’Assemblée Nationale, à certaines Institutions Républicaines et certains Ministères ont connu des augmentations faramineuses.
Le CNRD rappelle que l’une des clés du changement amorcé est la moralisation de la gestion de la chose publique.​​​​​​​​​
𝐋𝐞 𝐂𝐍𝐑𝐃
𝐓𝐫𝐚𝐧𝐬𝐦𝐢𝐬 𝐩𝐚𝐫 𝐥𝐚 𝐂𝐞𝐥𝐥𝐮𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐂𝐨𝐦𝐦𝐮𝐧𝐢𝐜𝐚𝐭𝐢𝐨𝐧 𝐝𝐮 𝐆𝐨𝐮𝐯𝐞𝐫𝐧𝐞𝐦𝐞𝐧𝐭
SHARE