CHANGEMENT DU POUVOIR : CE QUE LES IMPORTATEURS DE VÉHICULES  SOLLICITENT !

Ce lundi, les membres de l’Association des importateurs de véhicules d’occasion et pièces détachées ont animée une conférence presse à la maison commune des journalistes. Ces derniers manifestent le désire d’accompagner les nouvelles autorités du pays dans leur secteur d’activités.
<<Nous sommes une Association qui est prête à accompagner les nouvelles autorités afin de réussir leur mission. Notamment: établir l’équité et la justice pour le développement de notre pays. C’est pourquoi,  nous ne pouvons pas rester en marge de la vie de la nation guinéenne >>, a déclaré Moussa Cissé, porte parole des importateurs de véhicules et de pièces détachées.
Dans la même veine, il a demandé aux nouvelles autorités de les associer dans la prise des décisions des questions liées à la mobilité en Guinée. << Nous consulter pour que nous fassions des propositions concrètes dans la mobilité et le problème d’âge de véhicules en Guinée>>, a dit Cissé.
Selon cet opérateur,  la priorité ne doit pas être focalisée sur l’âge des engins roulants: << Au contraire,  mettre les centres de contrôle technique des véhicules en Guinée, qui pourront nous permettre d’écarter des véhicules qui ne sont pas censés être dans la circulation>>, a soutenu le porte-parole des importateurs de véhicules et de pièces détachées.
À l’en croire, leur secteur a enregistré d’énormes difficultés depuis le début cette année. << Ça n’a pas été facile… lorsqu’on dit de ne plus importer des véhicules de plus de 16 ans, alors que le pouvoir d’achat des Guinéens est dérisoire, j’ai vu un poids deux mesures >>, a conclu Moussa Cissé.
Kataco Katom pour Billetdujour.com 
SHARE