EDUCATION : LES ENGAGEMENTS DE LA GUINÉE AU SOMMET MONDIAL

5173
 Du 16 au 19 septembre 2022, s’est tenu à New York le sommet mondial sur la transformation de l’éducation. La Guinée a participé aux travaux à travers la ministre de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de l’Innovation, Dre Diaka Sidibé, le ministre de l’Enseignement Préuniversitaire et de l’Alphabétisation, Guillaume Hawing, le secrétaire général du ministère de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle et la conseillère en charge de l’éducation à la Primature.
A la clôture de cette rencontre internationale, le Premier ministre Dr. Bernard Goumou a présenté par vidéoconférence quatre (4) engagements du Gouvernement en faveur d’une éducation de qualité pour les prochaines années.
☑️ Ces engagements consistent à :
– Rendre l’enseignement primaire et secondaire gratuits pour tous. Pour ce faire, les hautes autorités guinéennes mobiliseront et rehausseront les ressources nationales allouées à l’éducation en passant de 12% en 2022 à 16% en 2025, puis à 20% à l’horizon 2030 ;
– Poursuivre les réformes éducatives en cours qui visent la mise en œuvre de programmes d’études basés sur le développement de l’ensemble des compétences nécessaires (compétences de bases, compétences numériques et des compétences de vie transférables) à la transformation sociale et économique, en collaboration avec le secteur privé pour assurer la pertinence ;
– Mettre en place des systèmes d’apprentissage numérique inclusifs, équitables, résilients et conçus pour le 21ème siècle par le biais de politiques, de programmes et de partenariats public-privé qui garantissent un apprentissage abordable, accessible, pratique et durable à tous les enfants en utilisant diverses modalités, notamment hors ligne, en ligne et mobile en s’appuyant sur des enseignants ayant des compétences et aptitudes numériques requises ;
– Transformer la profession enseignante en mettant en place des mesures pour la valoriser et la rendre attractive à travers un recrutement transparent et un plan de carrière axé sur l’obligation des résultats, la motivation et la rétention d’enseignants de qualité.
Source: Gouvernement 
SHARE