GUINÉE/STABILISATION TAUX DE CHANGE: LES VÉRITÉS DU PRÉSIDENT DES CAMBISTES

228
Contrairement aux années précédentes, le président de l’Association des Bureaux de chznge agrées en Guinée  déclare être confiant depuis l’arrivée des nouvelles autorités du pays , le Comité national du rassemblement pour la démocratie, CNRD.
Selon Ahmed Tidjane Koula Diallo , la prise du pouvoir  par le CNRD a rassuré le marché, toute chose qui aurait drastiquement baissé le taux de change. « Mais il a recommencé à remonter un peu. Avant l’arrivée du CNRD, un dollar était entre 9 500 à 10 000 GNF, un euro était jusqu’à 12 000 GNF…. l’arrivée du CNRD a donné confiance  aux citoyens. Il n’y a plus de l’argent facile, quand il venait de prendre le pouvoir, la confiance étant revenue, un dollar a baissé jusqu’à 8 800 GNF, un euro a 9 500 GNF », a indiqué le président des cambistes de Guinée.
Avant de préciser que présentement, il  commence à remonter: un dollar est à 9 500 GNF au lieu de 8 800 GNF, un euro à 10 000 GNF au lieu 9 500.
Concernant la fluctuation des prix sur le marché, Amadou Tidjane Koula Diallo de faire remarquer ce qui arrange tout le monde, c’est la baisse du taux de change: « mais si le taux baisse , ça ne va jouer sur le prix du marché directement.  Le taux de change ne peut pas baisser aujourd’hui et que les prix de denrées alimentaires baissent également sur le coup. Il faudrait attendre notamment plusieurs semaines. C’est lorsque que les denrées sur le marché seront écoulées, et ainsi l’argent qu’on a payé moins, on part encore acheter. C’est ce qui pourra jouer sur le marché. Mais ça ne peut baisser du jour au lendemain comme  pensent certains », a-t-il souligné.
Dans la même veine, le cambiste de laisser entendre que depuis plus de 20 ans que le pays n’a pas encore eu des autorités dont la population porte confiance. « Franchement les gens ont beaucoup confiance au CNRD. Cette confiance ce n’est pas parce que le CNRD va distribuer de l’argent à chacun de nous. Non, ce n’est pas ça. Le plus important, c’est la confiance qui revient à travers la sécurité, la justice », a-t-il déclaré.
« Peut-être aubtemps d’Alpha Condé, les gens gagnaient facilement l’argent mieux qu’aujourd’hui, mais ce n’est pas ce qui est important dans un pays. Ce qui est important, c’est le travail, la vérité et la justice…. Avant tous ceux qui gagnaient 100 millions de dollars ici, le lendemain, il l’envoyait soit en Côte d’Ivoire ou au Sénégal. Maintenant  si tu as un million, ton coeur est tranquille et tu ne doutes de rien, c’est le plus important », mentionne M.Diallo.
Que demandez-vous aux nouvelles autorités du pays ?
De veiller à la Banque centrale de la République de Guinée, c’est à dire qu’elle fasse comme le système de bourse, dès que la bourse monte ou baisse sur le marché, que la BCRG suit, si ça monte qu’elle monte et si ça baisse aussi qu’elle baisse. Il doit y avoir un suivi, pas pour mettre un mécanisme seulement, on met un taux aujourd’hui, une semaine, deux semaines, non ce n’est pas bon. On doit faire comme les autres bourses », a-t-il conclu.
Dékantché pour Billetdujour.com
SHARE