GUINÉE : VERS LA FUSION DES TROIS PATRONATS !

1236

Dans le souci de fédérer toutes les associations patronales à travers un seul patronat en Guinée, une rencontre s’est tenue ce jeudi 13 janvier à Conakry. C’est une initiative des nouvelles autorités placées sous la présidence du ministre du Commerce, de l’Industrie et des PME, Bernard Goumou. Des représentants du Conseil national du patronat guinéen (CNP-Guinée), de la Confédération patronale des entreprises de Guinée (CPEG), du Patronat de Guinée (PAG), … étaient du rendez-vous.

Situant le contexte, Ansoumane Kaba, PDG du Groupe GUITTER et président du CNP-Guinée a indiqué, c’est le président de la République, le colonel Mamadi Doumbouya qui a instruit le ministre Bernard Goumou pour qu’il ait un patronat au lieu de trois et une Chambre de commerce. « Depuis deux semaines, nous sommes engagés à travailler dans ce sens.  Dieu merci, nous avons pu avoir un accord des trois patronats. A savoir le CNP-Guinée, la CPEG et le PAG. La rencontre a été sanctionnée par un courrier qui a été transmis au président de la République. A la suite des activités, il a été proposé que Ansoumane Kaba assure la présidence du nouveau patronat, Kerfalla Camara, KPC de la CPEG assure le poste de vice-président chargé des relations internationales et Ismaël Keita, le président du PAG, vice-président chargé de la Communication », a-t-il expliqué.

A partir de ce niveau, poursuit M.Kaba, nous devons aller vers les opérateurs économiques qui disent ne pas être concernés.« Nous envisageons rencontrer tous ceux qui évoluent dans le secteur privé. Notamment l’association des industriels, la Chambre des mines, de l’agriculture, les banquiers…, pour leur faire comprendre ce qui a été dit et l’objectif visé. Il est clair que nous avons tous intérêt à travailler ensemble pour que nous puissions développer nos activités et créer l’emploi durable.

Le secteur privé dans son rôle d’enrichir, crée de la richesse et participe dans le développement du pays », a-t-il noté.

Pour sa part , le ministre Bernard Goumou a confié qu’il sort très content des différentes rencontres tenues avec les représentants des patronats et autres acteurs du secteur privé. «Je sors satisfait de la rencontre que nous avons eue aujourd’hui. Comme il vous a été notifié plus haut, c’est sous instruction du président de la République le colonel Mamadi Doumbouya qui a bien voulu me donner des instructions pour entamer le dialogue avec le patronat. Vous savez en Guinée, il y avait trois patronats :Le CNP-Guinée, la CPEG et le PAG. En dépit de tout, certaines associations comme la Chambre des mines, l’association industrielle de Guinée, l’Association professionnelle des banques et assureurs se voyaient exclues », a-t-il dit.

Pour relever ce défi, le ministre Goumou a soutenu  qu’ils ont fait une réunion de concertation.« Nous avons discuté ensemble et  les acteurs présents ont évoqué les problèmes qui freinent l’évolution de leur secteur en Guinée.  Le patronat se met ensemble pour aller vers eux afin de pouvoir créer un cadre de dialogue et émettre un document définitif au Gouvernement.  Nous avons donné un délai d’un mois pour tout le travail de production et que tout le monde s’engage. Déjà, c’est un bon signe que le secteur privé s’accorde aujourd’hui pour aller ensemble. C’est la première fois que ces trois patronats acceptent de fusionner », a-t-il conclu.

Mouctar  Kalan Diallo pour Billetdujour.com

SHARE